SeaBird contribue à la réduction des déchets plastiques dans l’environnement marin

Posté par:

SeaBird contribue à la réduction des déchets plastiques dans l’environnement marin

SeaBird innove et contribue à la sauvegarde de l’environnement marin avec les biopolymères. Seabird bénéficie d’un agrément CIR, ce qui permet d’offrir des prestations d’ingénierie et de R&D, aux entreprises désirant s’orienter vers les biopolymères.

SeaBird fut créé en 2011. Son activité se décompose en deux entités complémentaires :

Un bureau d’études spécialisé dans le développement et la fabrication de produits en bioplastique pour le domaine maritime, et notamment le secteur de la pêche. Depuis sa création, 70% de l’activité de SeaBird est axée sur de la  R&D autour de cette thématique. Il réalise des projets de R&D propre, mais aussi collaboratifs avec des acteurs de la recherche
Une offre de service visant à réduire l’impact des activités humaines sur les écosystèmes marins

Les produits conçus par SeaBird pour le domaine maritime, répondent à deux objectifs environnementaux principaux :

La réduction des impacts sur les écosystèmes marins : 

Protection des oiseaux marins dans les mers australes

Les lignes d’effarouchement des oiseaux pour la pêche palangrière ont été conçues et développées  à la demande de pêcheries palangrières, elles sont fabriquées soit à base de  polyéthylène (PEHD) ou de biopolymère. L’utilisation de ces dispositifs est exigée par les TAAF (Terres Australes et Antarctiques Françaises). Ils sont destinés à dissuader les oiseaux de mer de s’emparer des appâts pendant la remontée des palangres. L’entreprise, qui ne possède aucun site de production, sous-traite avec des entreprises d’extrusion de plastique  tout en contrôlant la fabrication qui s’effectue à ce jour en Rhône Alpes.  Grâce au partenariat avec la société Le Drezen internationalement connue  dans le monde de pêche,  la distribution des lignes d’effarouchement est assurée vers les pêcheries palangrières  basées  principalement à l’Ile de la Réunion.

La réduction des déchets plastiques dans l’environnement marin 

La pollution engendrée par une exploitation intensive du plastique non biodégradable oblige à rechercher des alternatives plus respectueuses de l’environnement  tout en alliant une production  industrielle ayant un impact environnemental réduit (diminution  de la consommation d’énergie, d’eau potable, d’émissions de gaz à effet de serre et de produits chimiques)  et en préservant une rentabilité économique.

Face à ce défi, les compétences de SeaBird en collaboration avec un laboratoire public, offre la possibilité d’étudier les projets de clients qui veulent substituer les plastiques traditionnels par des plastiques biodégradables. Pour faire évoluer les produits en plastique conventionnel vers des produits innovants, l’entreprise accompagne ses clients pendant toute la durée du projet, et ce du  premier entretien jusqu’à la phase de prototypage. Le but étant de faire le bon choix du biopolymère adapté à l’application cible (formulation, caractérisation, etc..).

Grâce à un agrément CIR, l’entreprise peut  offrir des prestations d’ingénierie R&D, éligibles au CIR, aux entreprises désirant externaliser tout ou partie de leurs travaux de recherche.

Pour mener à bien toutes ces activités, l’équipe  SeaBird est composée de  3 ingénieurs spécialisés en bioplastique, textile technique & fibres et  plasturgie.

Vous avez un projet : contactez SeaBird à cette adresse mail : contact@seabird.fr.
SeaBird
Celtic Submarine – Quai C
1. rue Honorè d’Estienne d’Orves
56100 LORIENT
Tél. : +33 (0) 2 30 91 98 30

http://www.seabird.fr/
Le 15 Juin 2014

0

Ajouter un commentaire