Trophées de l’innovation 56 édition 2014

Posté par:

Les Trophées de l’innovation 56 5e édition 2014 : 100 candidats, 18 nominés, 10 lauréats

Industrie, services, commerce, tourisme… L’innovation dans l’entreprise ne touche pas seulement la conception de produits, elle peut être commerciale ou organisationnelle. La 5e édition de la remise des trophées de l’innovation était organisée par la Chambre de commerce et d’industrie du Morbihan (CCIM), le 3 juillet dernier au Palais des congrès de Lorient. Une bonne dose de créativité habite les entreprises du département. Sur 100 candidats, dont 18 nominés, avec autant d’idées porteuses de marchés pour le tissu économique local, la CCIM n’a retenu que dix lauréats dont deux ex-aequos. Un prix très prisé : “Dans l’année qui suit la remise du trophée, l’entreprise décolle”, assure Jean-François Le Tallec, président de la CCIM. Dans le jury, des partenaires potentiels. A la clef, une communication reposant autour de l’événement, une mise en réseau des entreprises innovantes (au total 500 sur les cinq éditions) et une formation de quatre jours au choix dans le catalogue de la chambre de commerce. De quoi partir d’un très bon pied.

PRATIQUES ECOLOGIQUES INNOVANTES

Un coup d’éponge dans l’eau

c3a9pongescharline-gentric-c3a9ponges

Photo de droite : Le Télégramme.com (Katell Brélivet)

Dépolluer les eaux des ports à l’éponge. L’idée peut paraître saugrenue. Dans la catégorie des entreprises de moins de trois ans du secteur des services (1), c’est pourtant le coup de coeur du jury des Trophées de l’innovation du Morbihan qui s’est réuni le 3 juin dernier à la Chambre de commerce et d’industrie du Morbihan à Vannes pour sa délibération finale. Un exemple de transfert de la recherche vers l’industrie.
A l’origine de cet “Ecomer“, Charline Gentric, étudiante en deuxième année d’une thèse doctorante au laboratoire de biotechnologie et chimie marines à l’Université de Bretagne Sud de Lorient. Son axe de recherches : les éponges, organismes vivants capables de filtrer 20.000 litres d’eau par jour en retenant les particules métalliques, notamment contenues dans les hydrocarbures, et en digérant les bactéries. Son concept dépollueur a fait l’objet d’expérimentations en milieu ostréïcole. La jeune biochimiste est l’une des deux lauréats du programme Start’Ubs organisé par l’université pour accompagner la création d’entreprises innovantes par des étudiants.

Petite chute pour grosse électricité

turbiwatturbiwatt-2turbiwatt-3

Photos Turbiwatt.com

Autre concept “vert” développé par une entreprise industrielle caudannaise, Turbiwatt a mis au point un générateur de turbine ultra compact capable de produire de l’électricité en eau douce à partir de chutes d’eau d’un mètre vingt seulement contre huit mètres minimum pour les systèmes classiques. L’électricité produite est disponible en prise directe. “Il n’existe aucune autre offre de ce type au monde, souligne Didier Greggory, le marché est considérable : 18 % de la population mondiale n’est pas satisfaite en électricité”. Un marché de 800.000 clients potentiels. L’entreprise a engrangé 4 M€ de devis pour la seule année 2014 contre 200.000 € les années précédentes, preuve que le marché s’envole.

Chimie verte pour agro-écologie

tmce-2tmce

Photos Tmce.fr

Du côté de l’agriculture, deux innovations en amont et en aval de la production. Nominée dans la catégorie Industrie, l’entreprise TMCE, de Saint-Gonnery, avec un effectif de 117 personnes, fabrique et commercialise des compléments minéraux pour des amendements-engrais. Des champs tests ont prouvé que le TMS agit sur la stimulation de l’abondance et la diversité des populations microbiennes impliquées dans la fertilité biologique des sols.

Les gueules cassées des fruits et légumes

sols-et-fruits

Photos Lesgueulescassees.org

Lauréate de la catégorie Commerce (- de 3 ans), Sols & fruits s’est lancée dans la défense des “gueules cassées” en fruits et légumes, moins jolis mais exquis. Pommes atrophiées, abricots déformés, cerises à peine fendues, tomates biscornues et autres légumes non calibrés considérés comme invendables sont jetés, ce qui génère 30 % de pertes annuelles chez les producteurs. Leur aspect ne modifie pourtant en rien leurs qualités gustatives. Avec son label déposé “Quoi ma gueule ?”, l’entreprise a misé sur la qualité de ces produits à développement naturel sur des sols vivants. “Aussi bons et moins chers”, c’est l’argument choc de Renan Even. Le dirigeant de l’entreprise hennebontaise coordonne au niveau national cette démarche initiée par des producteurs de toute la France. Il se félicite de la bonne écoute de la grande distribution : “Depuis le début de l’année, c’est quelque chose qui se monte sous de bons auspices”.

De l’énergie dans les déchets organiques

eiba-1eiba-2

Photos eiba-labo.fr

La mention verte de notre site revient au laboratoire Eiba, installé à La Vraie-Croix et spécialisé dans l’analyse de l’eau et en conseils pour minimiser l’impact de l’activité économique de ses clients sur l’environnement et réduire ainsi leurs coûts de dépollution de l’eau. Une loi promulguée en 2006 vise à rendre l’eau en bon état (2) d’ici 2015. Objectif atteint à seulement 31 % en 2013 mais qui sera reconduit sur la période allant jusqu’à 2021. La France s’est également engagée à diviser par quatre ses émissions de gaz à effet de serre d’ici à 2050. Eiba répond à cette double exigence en proposant aux industries agroalimentaires d’innover dans les pratiques de nettoyage de leurs ateliers. Son concept : récupérer les matières organiques tombées au sol, extrêmement polluantes lorsqu’elles sont rejetées à l’eau, pour les transformer en énergie via un système de méthanisation du déchet à la source.

Des chaufferies polycombustibles

ahcs-polycombustiblesahcs-polycombustibles2

Photos Chaudiere-poele-bois-chauffage-solaire.ahcs.fr

Nominée, l’entreprise AHCS, de Saint-Nolff , est spécialisée dans l’installation d’équipements thermiques et de climatisation. Spécialisée dans les chaufferies biomasse, la méthanisation, les réseaux de chaleur et équipements, elle a créé des chaufferies polycombustibles (granulés, bois, créales…). Un “plug and play” type container pour couplage à des process de séchage (fourrage en grange, céréales, bois…) en substitution d’une énergie fossile.

(1) Les Trophées de l’innovation retiennent huit catégories : les entreprises de moins de trois ans et de plus de trois ans, respectivement dans les secteurs de l’industrie, des services, du commerce et du tourisme.
(2) Loi sur l’Eau et les Milieux Aquatiques (LEMA)

DES APPLICATIONS MALINES

Les offices de tourisme, maîtres d’un jeu vidéo

Wizard0

Photos Domino-studios.com

Wizar, c’est le nom de ce jeu vidéo appliqué au tourisme par Domino Studios, depuis Ploërmel, dans la droite lignée du célèbre World of Warcraft. Les visiteurs sont les joueurs, l’office de tourisme le maître d’un jeu de plateau signé Daniel Neveux et Maïwenn Penhouët. Des territoires sont à conquérir dans toute la France et des forteresses à prendre comme les remparts de Vannes. L’interaction entre joueurs est garantie avec, comme dans les jeux vidéos classiques, des gentils et des méchants. Au touriste de choisir son camp.

Outil anti-crise 24 h/24 partout sur le globe

youston

Photo Youston de Avencir

Un bouquet de services Internet permettant d’améliorer la capacité des organisations à faire face aux situations de crises et à gérer les risques : il fallait y penser, une entreprise basée à Larmor-Plage, Youston de Avencir, l’a réalisée. Dans cette application, des procédures réactualisées pour trouver les bonnes informations et personnes à contacter, disponibles dans le monde entier en plusieurs langues. Ca valait bien un trophée, non ?

Pour les collaborateurs nomades

urbans

Photo urbans

La société Urban’s a misé sur les tablettes Androïd et sur Windows dès la première heure, en 2010, dans un marché alors dominé par l’IOS d’Apple. Bingo ! L’application destinée à faciliter le travail des collaborateurs nomades, comme les commerciaux, compte aujourd’hui 2.000 utilisateurs et a ravi le trophée au laboratoire Eiba, nominé comme lui dans la catégorie Services des entreprises de plus de trois ans.

CÔTÉ MER, CULTURE ET TOURISME

La péniche fait du jazz

piano-barge-1pinobarge3pinobarge2

Photos Pianobarge.com

Elle a ramé pour faire éclore son projet mais elle a fait l’unanimité du jury. C’est avec l’aide de 14 mécènes différents que Delphine Grimont s’est lancée dans un concept de restauration de type café concert en septembre 2013 dans le Golfe du Morbihan. L’activité est hébergée sur un vieux campinois hollandais à la coque en acier riveté de 46 mètres de long, retapé après deux ans de travaux.
L’originalité du Piano Barge réside dans un studio d’enregistrement, très pointu techniquement, aménagé dans la passerelle du bateau. A proximité, des chambres pour héberger les artistes, ce qui lui permet d’accueillir en résidence de très grosses pointures de jazz sur un programme très professionnel : des concerts sont planifiés les vendredi et samedi soirs, deux séances de rodages en public avant un enregistrement le dimanche matin. Le Jazz club accueille dans la cale du bateau 50 concerts par an, “100 % de créations, sans aucune reprise”, précise Delphine Grimont qui propose aussi à bord l’organisation de séminaires.

Catamaran de croisière contre mobilité réduite

marsaudon-2marsaudon-3

Photos Marsaudon-composites.com

Marsaudon Composites, implantée à la base des sous-marins de Keroman de Lorient, conçoit des moules et modèles en composites, navires et bateaux de croisière et de course au large. Elle a conçu et construit le premier catamaran de croisière spécifiquement adapté aux personnes à mobilité réduite, baptisé le TS42. Son premier modèle sortira en septembre. La mise à l’eau est prévue pour l’exposition Grand Pavois à La Rochelle. Elle a obtenu le trophée dans la catégorie Industrie des entreprises de plus de trois, ex-aequo avec TMCE et son engrais bio.

GASTRONOMIE

Cidre aux châtaignes et poiré au gingembre

kystin2kystin1kystin3

Photos Kystin.com

Aux commandes de Kystin à Vannes, Sacha Crommar, qui a débuté dans la production de cidre classique. “C’est parce que les restaurateurs me disaient que le cidre, c’est tout sauf de la gastronomie que j’ai eu l’idée de lui donner des lettres de noblesse”, explique-t-il. D’abord en incorporant de la châtaigne crue concassée pendant plusieurs mois dans le processus de fermentation du jus de pommes, un produit destiné à accompagner foie gras et desserts. Le résultat du test de dégustation est éloquent avec 80 % de satisfaction. Insuffisant pour le producteur qui lance un poiré aromatisé au gingembre. Le succès est total. Un breuvage, “très classieux”, commercialisé fin juin à l’export sous la marque Saveur Bretagne et auprès de 40 chefs étoilés de la région.

Des nénettes fondues de chocolat

nenettes-1nc3a9nettes-2

Photos Chocolatlesnenettes.com

Elles sont mère et fille, l’une graphiste pendant 20 ans dans le design des emballages, l’autre tout juste sortie d’études de philo et de lettres. Le point commun entre Sylvie et Eve Cardon ? Elles aiment le chocolat au point de le commercialiser sous forme de cônes à la pointe colorée, conditionnée dans des boîtes ludiques parsemées de messages dédiés à la Bretagne ou féministes à l’aspect glamour. Les chocolats, vendus sous la Halles des Lices à Vannes, sont associés à un prénom féminin, une couleur et un parfum. Leur marque, “Les Nénettes“, a été déposée.

MAIS AUSSI PARMI LES NOMINÉS

Outils OBD faciles (Plescop) : conception et vente d’un pack logiciel et boîtier automobile pour effectuer soi-même le diagnostic électronique de sa voiture en cas de panne (application IOS, Android et PC) – Where is Tom ? (Larmor-Plage): restauration de rue nomade internationale à partir de produits frais et de saison dans un bus à impériale, un projet financé via le crowfunding. Servais Innovation et développement (Carnac) : parpaing à encoches pour l’incorporation de réseaux dans les bâtiments et travaux publics. Haliades Sea For You (Vannes) : application communautaire des passionnés de mer permettant aux navigateurs d’échanger des informations géolocalisées directement entre eux et en temps réel sur une carte interactive – Studio Eclyptik (Taupont) : réalité augmentée pour enrichir et moderniser les supports de communication avec un contenu dynamique en 2D ou 3D.


Publié le 4 Juillet 2014

0

Ajouter un commentaire